Presentation

  • : Les bases du dessin ... et de la peinture
  • Les  bases  du  dessin ... et  de  la  peinture
  • : GRATUITEMENT : Initiez-vous ou effectuez une remise à niveau aux règles élémentaires en dessin et peinture TOUT SUR LES PERSPECTIVES ET LES POINTS PARTICULIERS et BIEN DÉMARRER A L'HUILE Nombreux exemples et Galerie virtuelle
  • Contact

  Les Bases du Dessin
... et de la Peinture

Liste D'articles

  • RECOMMANDATIONS
      BIENVENUE SUR MON BLOG   Ce blog comporte une 1ère partie destinée à vous familiariser avec les principes de bases du DESSIN. Si vous êtes "débutant", respectez l'ordre de découverte des...
  • AVANT PROPOS
      ******************************************************   NOTA : le chapitre "Exercices ... Gymnastique de l'esprit" vous permet d'évaluer votre niveau de compréhension et de valider vos acquis après avoir parcouru un article en particulier....
  • MATERIEL de DESSIN
    Par opposition à la peinture ou plusieurs couleurs sont utilisées, le dessin est principalement effectué par l'intermédiaire de : - crayon ou mine graphite, (voir compléments ci-dessous) - encre de chine, (composition : noir de fumée + colle ou gélatine)...
  • EDUCATION : MAIN ET OEIL
    Pour commencer à dessiner, il faut si possible : - un poste de travail adéquat (bloc à dessin / feuilles poser sur une table) - un bon éclairage du plan de travail - un sous-main (feuille) pour éviter de poser la main sur votre travail - un crayon...
  • PERSPECTIVE par CHEVAUCHEMENT
    Perspective très simple à mettre en oeuvre. La superposition des éléments nous donne la situation dans l'espace (dans le sens de la profondeur) Ci-dessus : A gauche sans chevauchement, à droite avec chevauchement Exemple : Les arbres, par chevauchement...
  • PERSPECTIVE par CHANGEMENT de TAILLE
      Dans l'exemple ci-dessus, le changement de taille des maisons donne la profondeur et influence la perception (situation dans la profondeur, du plus près au plus loin, du plus grand au plus petit)   Mise en application en peinture : Sans aucune...
  • REDUCTION DES ESPACEMENTS
    La réduction de l'espacement entre les objets, en même temps que le changement de taille, procèdent également à cette perception de profondeur. Dans l'exemple ci-dessus, à gauche, la profondeur n'est pas perçue, alors qu'à droite, le cerveau à travers...
  • PERSPECTIVE par Modelé et Ombres
    Le modelé est un des procédés utilisé pour définir les formes ou volumes "ronds" qui ne comportent pas d'arêtes vives, donc pas de lignes de fuite. C'est la lumière qui génère les ombres et lumières réfléchies. Souvent  ces ombres vont apporter la...
  • LES COULEURS
    LUMIERE ET CERCLE CHROMATIQUE Avant d’aborder le dessin « noir et blanc », passons rapidement par un point nécessaire et indispensable : la couleur et donc la lumière. Cette lumière est un flux de photons (ondes électromagnétiques). En...
  • PERSPECTIVE ATMOSPHERIQUE
    PERSPECTIVE ATMOSPHERIQUE            par les Détails et contours         parfois encore appelé Perspective aérienne Cette forme de représentation en perspective par les détails...
6 septembre 2007 4 06 /09 /septembre /2007 07:40

 

Pour obtenir un beau noir « coloré », plutôt que d’utiliser celui du tube, préférez le mélange de couleur, à savoir : alizarine + vert émeraude       ou bleu outremer + rouge cadmium,    ou outremer + terre de Sienne brûlée. 

Pour foncer un ton, l’ajout de noir rend la couleur « sale » et ternit celle-ci. Il est préférable d’y ajouter la teinte plus foncée d’une couleur similaire. L’idéal, est le rajout de sa couleur complémentaire lors de la pose initiale ou en glacis, si la couleur est déjà « siccativée ».

Au final on aura une couleur rabattue.
A noter que l’ajout de blanc aux couleurs, va refroidir la teinte ou l’éclaircir pour obtenir une couleur cassée. 

Pour garder des « couleurs propres », il ne faut surtout pas mélanger trop de couleurs. Il convient aussi de bien nettoyer ses pinceaux pour éviter que des bribes d’autres couleurs ne viennent altérer la fraîcheur des teintes. 

Remarque : Pour obtenir une couleur déterminée par le mélange de 2 autres et conserver l’éclat qui devrait y être associé, il convient de prendre les bonnes couleurs.

Par exemple : pour obtenir un beau violet, il faut mélanger un rouge et un bleu. Mais quel rouge et quel bleu ? Un vermillon + un bleu de Prusse ? Ce bleu « tire » légèrement vers le vert qui est son complémentaire. Cela nous donnera donc une couleur allant vers le gris. Si on mélange le bleu outremer et un rouge carmin on obtiendra un violet correct. Néanmoins, il ne sera pas aussi beau qu’un violet d’Égypte issu de couleurs pures. C’est pourquoi l’utilisation de certaines couleurs secondaires en tube est préférable pour mieux « couvrir » notre gamme chromatique.

 

En résumé, les accords harmonieux de couleurs sont régis par certaines règles mais résultent néanmoins de perceptions personnelles.
Mais, lorsqu’on recherche un contraste élevé et pour mettre en valeur une couleur, le principe consiste à utiliser toujours sa complémentaire

 

 



 

Partager cet article

Published by JM LETZ - dans abc-peinture
commenter cet article

commentaires

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog